flèche retour index       La 12 ème heure de match      

photo pb2n

Pascal 2 - 1 Farctus

La partie, qui a duré près de douze heures et qui s'est déroulée à 400 km du domicile, a été très dure.

Le point final a été marqué par la pose du Stent par le Docteur Emmanuel BOIFFARD et toute son équipe. Cette dernière, facilement reconnaissable sur le terrain (habits verts, masque blanc et charlotte blanche), a mis fin à la partie dans la douzième heure.

Tout a commencé vers trois heures du matin ce 25 décembre 2011. Farctus, sournoisement, a attaqué par surprise quelques heures à peine après la fin du réveillon de Noël. Pascal n'ayant pas vu venir l'adversaire a pensé à une partie d'indigestion en règle. Malgré les symptômes de la barre d'une aisselle à l'autre, du point au sternum et des suées accompagnées d'un état fievreux, c'est une partie totalement faussee qui a démarré. Le point au sternum et la proximité de la sortie de table est une tactique que semble employer parfois le celèbre Farctus du Myocarde (de son vrai nom). Farctus marquait un point.

Ainsi pendant six heures un combat sans merci s'est déroulé en un lieu inconnu de Pascal puisque ce n'est que trois heures avant le réveillon qu'il avait découvert, sans le savoir, le terrain d'une partie qui semblait perdue d'avance. Malgré ses meilleurs supporters présents, Patricia et Annabelle accompagnées de la chienne Ullia qui ne quittait pas son maître, la partie tournait mal. Et Pascal persistait malheureusement dans ce jeu avec comme atouts un accès prioritaire aux toilettes et une cuvette qui ne le quittait pas depuis le début du match. Pensant à une partie facile malgré la douleur, il avait refusé que Patricia appelle un médecin ; quoi de plus banal qu'une indigestion un jour de Noël ?

Au petit matin l'équipe de supporters présents fit appel à un nouveau renfort. Alexandra et Jordane se dépêchaient sur la route quand Farctus fit une erreur tactique. Soudain Pascal eut des douleurs dans les deux bras. Il comprit immédiatement que la partie ne se jouait pas sur un l'estomac mais sur le cœur. Il marquait son premier point.

Aussitôt il demanda que l'on appelât le médecin de garde. Cette activité n'ayant plus cours en Vendée, ce fut le célèbre Sam HUE Vendéen qui fut appelé. Dans ce genre de partie Sam HUE est LE spécialiste, le seul qui sait combattre Farctus du Myocarde ... si le temps le lui permet. En effet, la partie était déjà engagée depuis six heures alors que chaque minute compte.

Une ambulance fut diligentée et arriva en même temps que les supporters Alexandra et Jordane. Ces derniers avaient immédiatement mesuré la situation et connaissaient le diagnostic que les ambulanciers transmettaient à Sam HUE par radio. Le plan " dépêchez-vous de nous l"amener " était déclenché.

La seconde mi-temps venait ainsi de démarrer. Seule la rapidité de l'action pouvait battre Farctus qui avait déjà beaucoup d'avance, mais Sam HUE ne s'avoue jamais vaincu.

En moins de quinze minutes Pascal avait rejoint Sam HUE Vendéen ; pas le temps pour les présentations d'usages. Quelques gommettes collées sur la poitrine, quelques fils, un bricolage sur une télé, une petite bouée autour du bras et hop, retour immédiat dans l'ambulance pour un transfert à La Roche sur Yon où l'arbitre Emmanuel BOIFFARD et son équipe étaient prévenus et devaient quitter familles et cotillons pour bosser un peu.

A quelle vitesse roulait l'ambulance ? Impossible à déterminer mais elle ne devait pas user les pneus car il est impossible qu'ils aient touché la route pendant le voyage. Du matériel supplémentaire avait été embarqué comme pour faire un Pari Dakar. Le véhicule d'assistance suivait et avait mis des guirlandes de Noël lumineuses, sur le toit, en action (fêtes de fin d'année obligent).

L'ambulance allait-elle avoir assez de frein pour ne pas traverser le bloc opératoire ? Il faut croire que oui puisqu'en moins de temps qu'il n'en faut pour clavioter ces lignes Pascal est passé du brancard à la table de jeu favori du docteur BOIFFARD.

Il est fort probable que les écuries de Formule 1 se soient inspirées de la pratique de ces équipes médicales pour les arrêts aux stands. A l'ordre, " enlever le bas " dans un même et unique geste fut enlevé pantalon - slip - chaussettes - chaussures (le secret, placer les doigts de manière à tout accrocher dans le mouvement de haut en bas). Puis un mouvement giratoire, comme un ballet d'opéra, est effectué : Un, on rase le bras, deux la jambe au minimum nécessaire et suffisant, trois on rase quelques emplacements sur le thorax, dans le même temps un autre membre de l'équipe passe le désinfectant, quatre on attache le bras droit pendant que l'autre est équipé de la Perf. Tout une autre série de gommettes est placée (ils jouent beaucoup aux gommettes - ils sont taquins) et des fils et encore des fils.

Puis comme dans Star Wars, un appareil passe doucement au dessus de la tête de Pascal pour s'arrêter au dessus du cœur. Après une mise en place de quelques couvertures spéciales plastifiées le Docteur prend la parole et le jeu en main. Il doit impérativement finir, pour gagner, avant 15h00.

Anesthésiant local, puis produit de dilatation d'artère, il jongle avec ses fils qu'il introduit dans le poignet. S'il ne peut attaquer l'adversaire par le bras, il utilisera la jambe. Depuis quelques temps il arbitre, aidé de la vidéo. Imparable. A bras le corps, à l'aide d'un burin, d'un marteau, d'une foreuse et quelques explosifs type C4 il détruit le caillot que Farctus du Myocarde avait mis en place (le sournois).

Aussitôt la respiration fut récupérée, le second point marqué et la partie gagnée. Pour empêcher un nouveau combat sur ce champ de bataille, il plaça tranquillement et calmement un Stent qui scelle l'interdiction de jeu à cet endroit. Un rapide coup d'œil sur les terrains voisins indique qu'il sera nécessaire probablement de réaliser la même opération sur l'autre artère mais qu'il faut attendre un peu. En effet, le terrain de jeu a été très abîmé par les concurrents. Nous étions dans la 12 ème heure du match.

Et ce fut le terme de la partie : Pascal 2 - 1 Farctus

coeur     Épilogue
Suite à cette partie, Pascal a été classé dans les concurrents de très haut niveau. Comme tout sportif de cette trempe il doit ainsi se reposer beaucoup pour essayer de réparer un peu le terrain, suivre un régime sévère et draconien, et prendre toute une série de produits dopants autorisés uniquement dans ce sport.
Sportif à vie, qu'il est !

coeur     Remerciements
- Aux supporters de toujours, Patricia, Annabelle, Alexandra et Jordane.
- Pour leur gentillesse, leur amabilité, leurs compétences et leur professionnalisme, à toute l'équipe de Sam HUE Vendéen de Challans et à toute l'équipe et le service du Docteur Emmanuel BOIFFARD du CHD de La Roche Sur Yon.
- Aux supporters qui ont transmis leur message de sympathie ; qu'ils soient de la famille, des amis ou autres. La liste est trop longue pour être publiée et le Serveur trop petit pour contenir un tel fichier.

PB2N

Retour en haut de page     Retour au menu

compteur match